Megaupload & Shit

Megaupload & Shit

By Lion

Je ne suis que rarement revendicatif ou vindicatif mais en résumé voici ma « position » sur le bad-buzz-web-FBI-TAVU du moment.

Personnellement je faisais partie des gens qui ont payé 60€ y’a moins d’un mois pour télécharger en premium des séries piratées de la TV US parceque : c’était plus simple, plus rapide et que c’était au final un bon prix pour 2 ans d’abonnement.

Le boss de Megaupload est ridicule ? Il s’est acheté des villas à ouate millions et des voitures de luxe aux plaques impensables ? Moi je dis bien joué mec ! Il a tout compris avant tout le monde car il a au fond fourni un service qui répondait à une attente, à un besoin réel. Bill Gates s’est bien acheté lui une île avec une maison à trouze millards entièrement gérée par ordinateur en nous vendant un OS quasi monopolistique, OS qui a changé au passage la relation du commun des mortels avec l’informatique. Good for you, good for us !

Je ne vais surtout pas pleurer car j’en ai vraiment bien profité depuis 2 ans et que j’irai en profiter ailleurs – car les solutions alternatives sont légions – quitte à faire des apéros clés USB à l’ancienne où l’on se gravait des disquettes / CDs sous le manteau.

Pour la petite frange de gens qui hébergeaient des vrais fichiers personnels dessus; là j’avoue que ça s’apparente en effet à une session gravier / ronces / barbelés. Un peu comme si demain on me coupait ma Dropbox (quoique pas tout à fait à la réflexion car l’avantage de Dropbox c’est la duplication en local donc je ne « perdrai rien ») je l’aurai en effet bien mauvaise.

Maintenant la question vraie qui se pose est plutôt : Quand est-ce que les ayants-droits / maisons de disques / TV comprendront que le monde avance sans eux qu’ils le veuillent ou non et qu’il va bien falloir qu’ils se sortent les doigts du fion pour faire des équivalents légaux simples et ergonomiques et surtout qui ne soient pas de la sodomie à sec (parceque 4€ par épisode en VOD limité à 48h d’utilisation par exemple… OLOL) ?

Et parceque le prétexte de « non mais vous spoliez les artistes bouh ! » alors que 99% du prix de vente leur revient direct dans les fouilles pour pouvoir :

– infliger des pubs TV moisies entre deux Roue de la Fortune,
produire des warnings anti-piratage flippants digne des meilleurs reportages TF1 en période de campagne présidentielle et obligatoires car impassables au début des DVDs,
– produire aussi des René La Taupe-like ou le dernier album/commande du blaireau à la mode de la Star Ac’.
– faire des procès futiles aux mecs qui font des parodies sur Youtube ou utilisent des sons dans leurs vidéos personnelles non lucratives.

… bref stop le bullshit.

La culture est un droit et elle se partage par essence, ce n’est pas un business rétrograde tenu par des financiers avides et vieillissants qui refusent de mourir.

C’est la mort programmée du diktat des intermédiaires, d’une économie passéiste dans laquelle Internet n’existait pas, et l’avènement d’une relation plus directe du producteur au consommateur le tout à des prix décents / « fair » pour les deux parties, le futur est déjà là mais ils sont encore peu à l’avoir compris…

Fin de ma diatribe.

Dans le même genre :

2 Comments Leave a comment

  1. Coucou Lion,
    Bien d’accord avec toi sur la fin (et puis un peu le début aussi).
    Megaupload, j’étais pas client mais j’avoue que rien que pour les séries en streaming, ça me soulageait bien (je m’en rend compte maintenant). Par contre côté download, je m’en servais très peu, il y a d’autre moyens plus ou moins légaux pour ça! D’autant que pour ma part, le téléchargement ne signifie pas la mort de l’art (que ce soit cinéma, musique ou jeu vidéo), je fais partie de ces consommateurs « culturovores » qui n’hésitent pas à acheter lorsque ce qu’il a vu lui plait (film, musique, jeu vidéo) et je suis loin d’être le seul dans mon entourage.
    Alors c’est vrai que le téléchargement nuit, à ceux qui produisent des « oeuvres » de seconde zone, ceux qui téléchargeaint ne se faisaient plus avoir…

    Allez, je file, j’ai des photocopies de livres à vendre!

Share your thoughts