Une zombien belle année

Une zombien belle année

By Lion

Constatant avec effarement la date du dernier post de ce « blog » – « so 2005″ ce terme – (so 2011 cette expression) je me devais de réagir en unissant les forces encore vives et néanmoins unies de mon esprit amoindri.

Hors donc depuis 2012, j’ai une fois de plus changer de vie, ce qui devient une habitude fâcheuse  pour qui dépasse la 35aine (oui ce terme n’existe pas mais je fais les fôtes qui me plaisent mon p’tit pote).

Me voici donc résident de la bonne vieille ville de Bordeaux, ville pourtant honnie depuis mes escapades vidéoludiques de 2001 #Burdigalanreprezent – qui a su se métamorphoser du tout au tout en 10 ans pour devenir un petit bijou.

Au niveau professionnel, rien à dire, où plutôt si : Ce taff aura ma peau.
Mais il aura l’avantage d’apporter un jalon en béton dans mon CV qui se targue d’être au fil des années plus proche d’une encyclopédie Larousse que du post-it.

Je pourrai vous narrer la qualité de vie bordelaise, la plage proche, la douceur du climat, les restaurants fabuleux, les sorties rares mais intenses, un appartement de fort belle facture bien que résolument trop moquetté, mais je vais tenter la concision :

Ce serait vraiment parfait si j’en profitais réellement.

Trop de questions en suspend, trop d’incertitudes : Madame aura-t-elle un travail qui lui convienne ? Vais-je enfin pouvoir profiter du peu de temps libre à ma disposition ? Le sport accusateur de par son omniprésence me fera-t-il rompre mes 20 ans de devise Churchillienne (« No sport ») ? Sommes-nous seuls dans l’univers ? Pourrais-je finir à nouveau Final Fantasy 7 et Baldur’s Gate ? Mon foie tiendra-t-il face à tous ces bars pourvoyeurs de bières belges ? Vais-je retrouver l’amour de la lecture avant la retraite ?

En bref, j’ai passé l’année 2012 et 2013 enfermé dans le monde pro, tel un zombie en costume mais je compte bien me venger en 2014.

Cochon qui s’en dédit.



Dans le même genre :

1 Comment Leave a comment

  1. Cheer !

Share your thoughts