Le rap version LOL

Le rap version LOL

By Lion

Dans une autre vie je m’étais fendu d’un article en forme d’investigation compilant la fine fleur du rap régional.

Et bien dans cette même veine, penchons-nous aujourd’hui sur le cas du rap comique aka rap du LOL en mode professionnel – Amandine du 38 et Bilal revenez ! – et on peut mesdames et mesdames dire que le concept en France vient clairement du Sud.

Démonstration.

Tout commence dans un passé lointain avec des dates en 9 avec les gars d’IAM et leurs célèbres Attentat I et II en 1991 et 1993.

Akhénaton d’IAM qui récidivera 2 ans plus tard en 1995 avec J’ai pas de face et J’ai vraiment pas de Face sur son premier album solo Métèque et Mat.

En 1997 côté Paris les petits gars de Svinkels se lancent dans le rap du LOL version pochtron / gros rouge qui tâche avec des titres comme Céréales Killer. Une ligne éditoriale toujours active jusqu’en 2009 avec leur PQ pour mon trou trou.

Post IAM on découvre en 1998 sur l’album Sad Hill le premier titre du petit frère de Shurik’n le jeune Faf Larage et son excellent Le fainéant

Il récidivera dans le LOL quasi 10 ans plus tard en 2007 sur son propre album Rap Stories avec Ta meuf (la caille)

En 2003, c’est le collectif barré Stupeflip qui se lance dans un univers à la frontière du rap du rock et du punk, avec un point culminant niveau LOL en 2005 sur leur album Stup religion et leur titre culte : 35 animaux morts

En 2000, le rappeur d’Evry Disiz La Peste se lâche sur son premier album Le Poisson Rouge avec une intro de son morceau Plus l’temps mettant en scène Mc Lagaffe, le MC en carton.

En 2006, 4 ans avant de raccrocher les gants du rap, il nous gratifiera sur son album Les Histoires extraordinaires d’un jeune de banlieue du très bon Inspecteur Disiz.

En 2006 toujours – grosse année du rap LOL – Mickael Youn après les Bratisla Boys se lance dans le taillage de rappeurs avec son personnage de Fatal Bazooka et en autre après son titre carton Fous ta cagoule tiré de l’album T’As vu ? son MC Chamallow.

En 2006 c’est le graffeur/rappeur Soklak El Gato qui se lâche dans son excellent album 1977 que je vous recommande chaudement  avec son titre 14h du mat’

Mai 2007 après son tube Marly Gaumont le gars Kamini sort son premier album Psychostar World avec son titre J’suis Blanc.

En 2007 c’est MC Circulaire qui se lance à la suite de Kamini dans le rap du LOL tendance régional… mais je ne vais pas vous refaire mon article sur le sujet.

Novembre 2010 après un vrai/faux clash par télévision et internet interposés Alibi Montana se lance avec l’humoriste Max Boublil sur un titre de circonstance Le Clash

2011 un nouveau venu tente de perpétuer l’esprit du LOL – aka LOL Spirit – dans le rap. Son nom est VENER, son premier morceau éponyme et il est à mi-chemin entre le stand up / one man show et la musique.

En marge de ces artistes professionnels qui ont fait le choix d’aller vers la Sainte Lumière du LOL, on peut noter des rappeurs plus amateurs qui tentent plus ou moins volontairement et avec plus ou moins de succès l’aventure du LOL. Exemples :

Le Roi Heenok et son Cocaïno Rap Musique (1er degré)

Le gars Kiko Cario et son Gangster Imaginaire (2nd degré) … oui mais non.

Et sinon j’ai en stock underground les Fameuses Giclettes groupe de Lyon (cocorico perso) et son Fashion Bolosse qui reste « frais » comme on dit chez les jeunes hype.

J’attends donc avec impatience la vague des artistes classiques du LOL, genre Mozart Crevard et MC Vivendi.

Dans le même genre :

Share your thoughts